search_left
 
FERMETURE DE SENTIERS

Communiqué de presse

 

Québec, le 26 avril 2017

                   FERMETURE DE SENTIERS DE MARCHE DANS LA RÉGION DE QUÉBEC

 

C’est à regret que la Société des sentiers de la Capitale Nationale du Québec (Sentiers de la Capitale) confirme la fermeture de plusieurs sentiers de marche situés sur le territoire de la MRC de La Jacques-Cartier et dont la liste apparaît ci-après. Cette fermeture intervient suite aux décisions de cette MRC et des municipalités concernées de ne plus financer la gestion et l’entretien de ces sentiers, notamment en raison des coûts, de la faible fréquentation, de la perte de certains droits de passage ou de la disponibilité d’autres sentiers.

Ces décisions obligent Sentiers de la Capitale à mettre fin aux droits de passage qui lui avaient été accordés par les propriétaires des terrains traversés par les sentiers. Ceux-ci ne seront désormais plus entretenus ni couverts par une assurance de responsabilité. En outre, les équipements  aménagés dans ces sentiers seront démantelés (ponts, escaliers, trottoirs de bois etc) sauf avis contraire des propriétaires de terrains.

 Sont déjà ou seront fermés au cours de l’été:

 Dans le secteur de Duchesnay:

Une section du Sentier National située entre la Plage du Lac Saint-Joseph et la réserve Duchesnay.

Le sentier « Au fil des Lacs », accessible par le Chemin du Lac Sept-Iles.

Dans le secteur de Shannon/Fossambault:

Le sentier « Le Celtique », accessible via le Parc des Îles de Shannon ou par la route de Fossambault

Dans le secteur du Lac Delage et Stoneham:

Le sentier « Le Hibou sud » qui relie le Lac-Delage à la Station de ski de Stoneham.

Le sentier « Le Hibou Nord » qui relie la Station de ski de Stoneham au Parc de la Jacques-Cartier.

Dans le secteur du Lac-Beauport:

Le sentier « La ligne d’Horizon » qui relie le stationnement de La Gentiane à la Caisse populaire de Lac-Beauport en passant par le centre de ski Le Relais et le Mont Saint-Castin.

La section du sentier « Le Montagnard ouest » entre Le Saisonnier et la limite de Sainte-Brigitte-de-Laval en passant par Les sentiers du Moulin.

 Toutefois, les marcheurs peuvent encore utiliser les sentiers suivants qui demeurent ouverts et dont la prise en charge est assurée dorénavant par les municipalités concernées:

 À Stoneham: « La Boucle de la Station »  accessible depuis le stationnement du centre de ski.

À Sainte-Brigitte-de-Laval: « La Montagne à deux têtes », accessible au bout de la rue des Roches, et le sentier « Le Montagnard », accessible par le Parc municipal Richelieu.

 
MODIFICATIONS AU TRACÉ DE SENTIERS À SAINTE-BRIGITTE-DE-LAVAL
Les tracés des sentiers de la Montagne à deux têtes et du Montagnard (versant sud de la Boucle de la Montagne à Tremblay) de Sainte-Brigitte-de-Laval sont légèrement modifiés. Les cartes actuellement en circulation et celles que l'on retrouvent au départ et le long des parcours ne sont plus tout à fait justes.  Suivez attentivement la nouvelle signalisation installée sur les sentiers.  Veuillez respecter cet avis.  Il en va de votre sécurité et du maintien du droit de passage auprès des propriétaires qui gracieusement nous donnent accès à leurs propriétés pour l'établissement des sentiers.
Historique
Vign_img_7106
Sentiers de la Capitale a été fondée en 1999. Le premier mandat que la Société s'est donnée a été de favoriser l'implantation des grands réseaux de sentiers dans la grande région de la Capitale-Nationale du Québec que sont le Sentier national au Québec et le sentier Transcanadien. Pour ce faire, la Société a implanté des comités de mise en place dans les cinq MRC se situant dans l'axe ouest-est de la grande région de Québec. Ces comités de mise en place ont vu à intégrer les sentiers existants sur leur territoire ainsi qu'à cibler les espaces à combler de divers tronçons pour produire des tracés continus.

Parallèlement à cette démarche de concertation, Sentiers de la Capitale s’est mis aussi à la tâche concrètement et a développé une expertise ‘’terrain’’ importante et unique en aménagement de sentiers pédestres. La Société contribue ainsi depuis plus de 10 ans à l'aménagement de sentiers principalement pédestres, qu'ils soient de quelques mètres à plusieurs kilomètres. Dans le cadre de son développement, la Société a su aussi élargir son champ d'action. La Société a ainsi développé une expertise non négligeable dans divers autres types d’activités de randonnées non-motorisées telles que le ski de fond, la randonnée équestre, le vélo de route et de montagne et le canot-kayak.

Dans une moindre mesure, la Société a aussi développé une expertise en sentiers dédiés aux activités motorisés tels, que la motoneige et le quad. Dans ce derniers cas, la Société considère ces activités comme pouvant avoir un impact négatif sur l’environnement. La Société essaie tout de même de s’impliquer positivement dans ce secteur.

D’autre part, Sentiers de la Capitale réalise diverses activités liées à la promotion, la prise en charge, l’animation, la forfaitisation, etc…
Mission
Soutenir le développement, la gestion, l’entretien et la promotion des sentiers à vocation récréative ou touristique des régions touristiques de Québec et Charlevoix dans une perspective de développement durable.
 
 
Valeurs
Nous croyons que le développement de sentiers récréatifs participe à la qualité de vie de la population de plusieurs manières. En inscrivant dans nos communautés, des parcours de qualité, on agit sur l'accessibilité au territoire et à l'environnement. On inscrit des paysages, des panoramas, la flore, la faune, la terre, l'eau, l'équilibre naturel, dans notre mode de vie. On encourage le sentiment d'appartenance et le désir de préservation à sa communauté et à son milieu. On favorise le développement de saines habitudes de vie par l'exercice physique.
Mandats
Sentiers de la Capitale est le mandataire régional pour le développement du Sentier national au Québec ainsi que du sentier Transcanadien.

Le projet du Sentier national vise la création d’un sentier continu de 1 600 km, dédié à la randonnée pédestre et à la raquette. Une fois terminé, ce
sentier s’intégrera à un parcours pan-canadien dont l’idée fut lancée en 1977 par des adeptes de la marche des quatre coins du Canada.

Le projet du sentier Transcanadien, une fois complété, vise à s’étendre sur 22 000 kilomètres entre les océans Atlantique, Pacifique et Arctique. On peut y pratiquer selon les secteurs, la randonnée pédestre, le vélo, le ski, l’équitation, le canotage et la motoneige.
© 2012
Créer un site avec WebSelf